ENGIE met en circulation le premier bus électrique de Lima

Le groupe français ENGIE, membre du réseau de la CCIPF, a tout récemment marqué un tournant dans la politique de mobilité « verte » du Pérou en inaugurant, en coordination avec la Municipalité de San Isidro, le premier bus électrique de la capitale en présence du Ministre de l’Energie et des Mines, Francisco Ismodes. L’entreprise, à ce jour premier fournisseur d’électricité du pays, suit son plan de promotion des moyens de transports peu polluants et durables au Pérou, comme elle le fait d’ailleurs dans les nombreux pays d’Amérique latine où elle est implantée, Chili, Mexique, Brésil, entre autres.

Actu Membres  | 

De septembre à décembre 2018, le bus électrique transportera gratuitement tous ceux qui sont intéressés par sa technologie et qui désirent se déplacer dans les rues de San Isidro, suivant le trajet établi par la Municipalité pour le service « Mi bus », ceci en tant que plan pilote et dans le cadre du Pacte pour la Mobilité Urbaine Durable du district de San Isidro.

Pour assurer son bon fonctionnement, ENGIE a installé des chargeurs électriques pour les bus et les voitures de dernière génération dans ses bureaux situés au cœur de la municipalité. Une partie de l’énergie administrée au bus électrique est généré à partir de l’énergie solaire récupérée au bâtiment administratif de la compagnie, qui a une capacité de 30kW et compte 100 panneaux photovoltaïques.

Lors de son inauguration, Rik de Buyserie, le directeur général d’ENGIE au Pérou, a rappelé que la compagnie prévoit de continuer à investir dans le développement et la promotion du transport électrique et a annoncé que l’année 2019 verra naître un nouveau projet de bus électrique pour le secteur privé.

« ENGIE considère que le transport électrique doit être une réalité massive. Aujourd’hui, nous avons fait un grand pas en avant grâce auquel nous espérons que le Pérou se mobilisera pour un futur durable, non seulement parce que ce type de transport a un impact zéro sur l’environnement, mais aussi parce que cela réduit les coûts de stockage de combustible pour les usagers et les entreprises », rappelle Rik de Buyserie.

De son côté, le Ministre de l’Energie et des Mines commente : « Nous avons un bus fonctionnant à 100% à l’énergie électrique, ce qui nous permet de contribuer à un des objectifs du gouvernement, qui est de réduire les émissions de dioxyde de carbone. Ce bâtiment possède des panneaux solaires qui génèrent de l’énergie pour le bus, ce qui en fait un vrai cercle vertueux qui aide à réduire les émissions de dioxyde de carbone dans le secteur des transports, qui représentent environ 10% du total des émissions du Pérou ».

« Il est important que le transport public utilise les bus qui fonctionnent à l’électricité, pas hybrides, mais 100% à l’électricité », conclue-t-il.

Même si elle est très loin derrière les mégapoles indiennes et chinoises, Lima est la grande ville la plus polluée de la zone Amérique selon l’OMS (en termes de concentration de particules en suspension, PM2,5). ENGIE participe ainsi à l’accomplissement d’une étape cruciale du plan de politique « verte » du Pérou, qui ne peut qu’être prometteur pour limiter les dégâts liés à la pollution au sein de la ville de Lima et de sa population. 

Nos événements

< Octobre 2018 >
Lun.Mar.Mer.Jeu.Ven.Sam.Dim.
1
2 3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13 14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Nos sponsors

    • AXA Assistance
    • Air France
    • Citroën
    • Lamsac
    • Perenco
    • Schneider Electric
    • Sodexo

Contactez-nous

Av Camino Real 479, Oficina 201, San Isidro Lima, Perú

Telf  : (+511) 421 4050 

Email: comercial@ccipf.com

© 2018 CCI FRANCE PEROU