Automobile

Michelin lancera une nouvelle ligne de services au Pérou

Dans un contexte de développement commercial sur le continent Sud-Américain, notre partenaire Michelin prévoit une diversification de ses services au Pérou.

Au-delà des pneus, qui représentent leur marché principal, la société française s'est engagée dans le développement de services au sein de différentes activités telles que l'expertise et les solutions pour les entreprises, tout en restant focalisé sur les matériaux de haute technologie.

Michelin a lancé en Argentine et au Chili sa dernière gamme « Michelin Connected Fleets » qui consiste à offrir une solution technologique pour optimiser l'activité et la mobilité des entreprises, à travers la gestion et le suivi des flottes de véhicules. Selon le directeur général de Michelin Pérou, Guillermo Crevatin, ce service arrivera bientôt dans le pays Andin. 

En effet, le directeur de la filiale péruvienne assure qu'il y aura « un fort changement dans la propriété des véhicules, et une croissance dans le marché de location de voitures/leasing aux entreprises. Si nous restons de simples vendeurs de pneus, il sera plus difficile de continuer à croître».

Michelin considère la filiale péruvienne comme le quatrième plus importante en Amérique latine en termes de chiffre d'affaires après le Brésil, le Chili et l'Argentine. « Le Pérou est très important pour Michelin au niveau mondial car sa stabilité nous permet de planifier et de nous projeter dans l'avenir. Ce qui nous rassure, c'est que malgré une certaine instabilité politique et un ralentissement économique observé sur l'année 2019, c'est un marché qui progresse et qui a des règles du jeu clairement définies », explique M. Crevatin.

Il souligne également la volonté du groupe de se concentrer sur l'offre d'expériences, au niveau des guides touristiques, des restaurants et également sur les services de navigation par satellite. « Nous achetons des entreprises et faisons des fusions qui nous permettent de travailler beaucoup plus sur la recherche et le développement », détaille-t-il.

A long terme,  Michelin veut être une entreprise de mobilité durable. L'un des défis majeurs à relever est de dépendre de moins en moins du caoutchouc synthétique. A l'heure actuelle, le caoutchouc naturel est déjà utilisé mais l'objectif d'ici 2050 est que 80 % de la production de pneus provienne de sources renouvelables.

 

Source: El Comercio

Photo: "Guillermo Crevatin, dirigeant de Michelin Pérou", Juan PONCE

Articles sur le même thème

Actus des entreprises

Sanofi rachète l'entreprise Synthorx

Lundi 9 décembre, Sanofi a annoncé l'acquisition de la société californienne de biotechnologie Synthorx pour 2,5 milliards de dollars.

Actus des entreprises

Bienvenue à RBL REI!

La Chambre de Commerce et d´Industrie Franco Péruvienne est heureuse d'accueillir un nouvel associé, RBL REI.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin