Retrospective Business Conference: Le harcèlement sexuel au travail

La conférence sur le harcèlement sexuel au travail s'est tenue le jeudi 12 mars dans les locaux de la CCI Peruano Francesa. Les intervenants, Angela Orrego-Villacorta et Ariel Orrego-Villacorta, sont respectivement associée et avocat au sein du cabinet AOV Abogados.

La conférence avait pour objectif d'aborder la législation relative au harcèlement sexuel et également de mettre en avant les mécanismes juridiques de prévention et les sanctions encourrues.

En quoi consiste le harcèlement sexuel au travail ?

Il s'agit d'une forme de violence qui se configure par un comportement de nature ou de connotation sexuelle ou sexiste non désiré par la personne contre laquelle il est dirigé. Cela peut se transcrire par des blagues, des regards déplacés, des commentaires, des insinuations ou des messages tendancieux entre autres. 

Le harcèlement sexuel peut se produire dans n'importe quelle relation de travail : entre superviseurs et subordonnés, entre collègues, clients, entrepreneurs, fournisseurs ou entre deux personnes qui partagent un même environnement de travail.

Les conséquences

Chez les travailleurs, elle peut diminuer la productivité, augmenter la possibilité d'erreur au travail, provoquer de l'absentéisme, nuire à la concentration et à la bonne exécution des fonctions.

Chez l'employeur, elle peut entraîner des démissions qui affectent la rotation du personnel, nuire à l'image institutionnelle de l'entreprise, entraîner des frais de plaintes ou de poursuites et aussi des frais supplémentaires en compensation à la suite de la procédure judiciaire.

Comment agir ?

Si vous êtes une victime, vous devez porter plainte auprès de l'entreprise et déposer une plainte auprès de SUNAFIL. La finalité est de poursuivre l'agresseur en justice.

Si vous êtes un témoin, il est important d'entamer une procédure formelle. Vous devez contribuer par vos déclarations à la procédure d'enquête. La stigmatisation des travailleurs faisant l'objet d'une enquête ne doit pas avoir lieu et les travailleurs faisant l'objet d'une enquête doivent être traités avec empathie et respect.

Comment se santctionne l'harcèlement sexuel au travail ?

La procédure se déroule en trois étapes : protection, enquête et décision/sanction.

La procédure de protection commence avec la plainte du travailleur et si le lieu de travail a des indications sur ce qu'il se passe, il est obligé d'entamer une procédure en interne. Après avoir reçu la plainte, l'organisme qui la reçoit doit offrir les services de soins médicaux, psychologiques, physiques et mentaux dont il dispose et prendre également les mesures nécessaires de protection.

L'objectif de la procédure d'enquête est d'émettre des recommandations de sanctions et d'autres mesures supplémentaires pour prévenir d'autres cas de harcèlement sexuel.

En fonction du nombre d'employés présents sur le lieu de travail, c'est le Comité ou le Délégué qui doit envoyer le rapport à l'organisme responsable de l'émission de la sanction (généralement le service RH) dans un délai n'excédant pas 1 jour ouvrable.

Chiffres clés

- 100 plaintes pour harcèlement sur le lieu de travail déposées auprès du SUNAFIL de février 2019 à ce jour au Pérou

- 17 plaintes à ce jour cette année à Lima et dans les provinces

- 481 plaintes de harcèlement sexuel au travail en 2019 signalées par le ministère du travail et de la promotion de l'emploi au Pérou

 

Articles sur le même thème

LAMSAC devient LIMA EXPRESA

Ce changement reflète l'impact positif de VINCI Autoroutes au Pérou en trois ans d'exploitation, et l'appartenance à un groupe concessionnaire leader...

Cuatrecasas rejoint la CCIPF

La CCIPF souhaite la bienvenue au cabinet d'avocats Cuatrecasas, nouvelle entreprise de la communauté d'affaires franco-péruvienne.

Actus des entreprises

Sanofi rachète l'entreprise Synthorx

Lundi 9 décembre, Sanofi a annoncé l'acquisition de la société californienne de biotechnologie Synthorx pour 2,5 milliards de dollars.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin