Crise politique au Pérou: démissions et nouvelles nominations au sein du Conseil des ministres

Ces derniers jours ont été agités pour le gouvernement péruvien, qui a dû faire face aux révélations concernant plusieurs membres du Conseil des ministres, présidé par Vicente Zeballos. 4 ministres ont présenté leur démission, parmi lesquels 2 auraient travaillé indirectement pour Odebrecht lors du projet du Gasoducto Sur Peruano (projet de Gasoduc entre Cusco et Moquegua) avant leur arrivée au gouvernement.

Ce méga-projet énergétique péruvien, inicialement remporté par la branche péruvienne d'Odebrecht,  proposait la construction d'un gazoduc de 1 000 kilomètres pour transporter du gaz naturel de la province d'Anta (Cusco) à Moquegua, ville du sud-est du pays, en traversant 6 régions.

Cette action visait, entre autres, à assurer la sécurité des approvisionnements en gaz de la région de Cusco, et de sa future centrale electrique à gaz de Quillabamba.

Face à cette situation, le président péruvien Martin Vizcarra a fait prêter serment à 4 nouveaux ministres afin de remplacer les ministres sortants. La cérémonie de renouvellement s'est tenue au sein du palais du gouvernement jeudi dernier, le 13 février.

 

A propos des nouveaux ministres:

Carlos Eduardo Lozada Contreras - Ministre des transports et des communications

Ingénieur civil diplômé de l'Université Nationale d’Ingénierie de Lima, il a travaillé entre 1997 et 2001 comme consultant pour la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD). Il a rejoint le ministère des transports et des communications en tant que spécialiste en 2006, alors qu'il était directeur général de la planification et du budget en 2014. Il a été nommé directeur exécutif de la Provías Nacional en 2018.

 

Carlos Martin Benavides Abanto - Ministre de l'éducation

Sociologue mais également professeur au sein de l’Université Pontificale Catholique du Pérou, il est titulaire d'un doctorat en sociologie de l'Université d'État de Pennsylvanie. Entre 2008 et 2014, il a été nommé directeur exécutif au sein du Groupe d’Analyse pour le développement Grade. Il a été membre du conseil d'administration et depuis mars 2018 il est le surintendant de Sunedu, l’enseignement supérieur national universitaire.

 

Susana Gladis Vilca Achata - Ministre de l'énergie et des mines

Ingénieur des mines de l'Université Nationale d’Altiplano à Puno, elle a occupé en 2011 et 2012 le poste de vice-ministre des mines. Elle a été élue députée de 2006 à 2011 et également présidente de l'Institut géologique, minier et métallurgique de 2012 à 2016. Elle a rejoint l'Institut des ingénieurs des mines du Pérou en tant que directrice entre 2016 et 2018.

 

Fernando Rafael Castañeda Portocarrero - Ministre de la Justice et des Droits de l'Homme

Avocat, professeur de droit et de questions juridiques et professeur au sein de l’Université Pontificale Catholique du Pérou, il a été vice-ministre de la justice en juillet 2019. Avant cela, il a travaillé comme adjoint aux affaires constitutionnelles au bureau du médiateur et a été nommé président de la Commission présidentielle des grâces.

 

 

Sources: Gestión et RPP Noticias

Photo: Le président Martín Vizcarra prétant serment lors de la cérémonie de renouvellement des ministres - Presidencia Perú

Articles sur le même thème

Aucune actualité disponible.
Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin